Microboards
15 Septembre 2022 à 09h26 - 248 hits

Bien choisir son Digital Expérience Monitoring pour superviser sa performance mobile

Depuis l’avènement du web, de plus en plus d’outils ont été mis en place pour améliore l’expérience utilisateur. Le digital expérience monitoring fait partie de ces outils incontournables qui s’est imposé dans toutes les dépendances. A priori, c’est une nouvelle catégorie IT de Gartner qui aborde l’expérience utilisateur, que ce soit humaine ou machine. Il peut s’agir d’un réseau de service, à l’intérieur ou à l’extérieur de votre entreprise. Il est même possible d’évaluer la performance mobile depuis un terminal mobile et le ressenti des internautes, tout secteur confondu. Étant donné que ce concept semble flou pour bon nombre d’entre nous, nous allons mettre en lumière les aspects du DEM.

Pourquoi superviser sa performance mobile ?

Le digital expérience monitoring concerne tous les secteurs exploités sur le web, aussi bien l’e-commerce que le secteur bancaire. Afin de superviser sa performance mobile, les utilisateurs consultent régulièrement leur compte sur l’application mobile. En plus des applications externes, l’expérience sur les applications internes et site intranet sont tout aussi utile. Le moindre dysfonctionnement impacte la productivité des employés quel que soit l’usage de l’application : en recrutement, en production dans une usine, etc.

Définir les critères de performances mobiles

Dans le cadre d’un parcours digital, des études révèlent que le chargement complet d’un écran est en corrélation avec les indicateurs marketing de conversion. Près de 53% des utilisateurs quittent un site web mobile qui ne s’est pas chargé au bout de 3 secondes. On a pu évaluer cela grâce au digital expérience monitoring, notamment du site web mobile. 
Le site web mobile
Parmi les critères qui entrent en jeu, les métriques suivantes sont à vérifier :

  • Le Time To Interact qui correspond au moment où l’utilisateur interagit avec la page ;
  • Le Speed Index qui détermine si l’affichage visuel est rapidement complet ;
  • Les Google Core Web Vitals regroupant le FID, le Time To Interact où le navigateur est en mesure de répondre à cette interaction, le LCP (Largest Contentful Paint) temps nécessaire pour afficher l’élément et le CLC (Cumulative Layout Shift) qui représente la stabilité de l’affichage.

L’application mobile

Comme il n’existe pas de norme technique en digital expérience monitoring pour mesurer le chargement visuel, il convient de différencier :

  • Le temps passé sur l’écran, une métrique qui se rapproche du comportement utilisateur ;
  • Le temps de chargement initial de l’écran et ;
  • La fluidité de rafraîchissement mesurée en images par seconde.
     

Débattez au sujet de notre topic !

le Buzz sur le net

  1. 13 Fév. 2020Les plus gros buzz de 20201624 hits
  2. 25 Nov. 2019Une agence avec une expertise en réseaux sociaux1713 hits
  3. 25 Déc. 2017Utiliser le web pour trouver une aide professionnelle à domicile3325 hits
  4. 23 Oct. 2017Qu'est-ce qu’un bon site e-commerce?3472 hits
  5. 31 Août 2017Communiquez de manière original avec le logo végétal2791 hits
  6. 27 Août 2017Cosmospace publie les avis de ses clients sur les réseaux sociaux2410 hits
  7. 17 Mai 2017Investoweb fait le buzz avec son nouveau site2125 hits